Slide
I miss
you

Plus de 11.000 personnes ont été touchées par le cancer du sein en Belgique en 2021. Ce chiffre est malheureusement incorrect.
Le cancer du sein impacte aussi leurs familles, leurs amis, leurs proches, …

Slide

Pour que ni le sein, ni le coeur ne souffre.
Pour que ni la perte, ni le manque ne s’installe.

Slide

Vous faites partie de la solution,
Vous pouvez faire la différence,
Soutenez la recherche sur le cancer du sein.

previous arrow
next arrow
Logo I miss you campaign

L'histoire d'Éric : Accompagner sa fille dans son traitement préventif

Partager cette page

Selon les données les plus récentes de 2021, plus de 11 000 femmes en Belgique ont reçu un diagnostic de cancer du sein, ce qui en fait le type de cancer le plus fréquent chez les femmes. Toutefois, il est important de souligner que le cancer du sein bouleverse non seulement les personnes directement atteintes, mais impacte également profondément famille, amis ou encore collègues.

Parmi celles et ceux qui souffrent souvent en silence, on compte les parents des patient.e.s. Il est essentiel de reconnaître et de comprendre les défis spécifiques et les émotions que ressentent les parents lorsque leurs proches sont diagnostiqués avec un cancer du sein. Le parcours d'un parent soutenant et faisant face au diagnostic de cancer du sein de son enfant est un aspect important et souvent négligé de l'impact global de cette maladie sur la société.

Eric, dont la fille est porteuse du gène BRCA et qui a également des amis actuellement traités pour un cancer du sein, est familier avec ces sentiments compliqués.

Les mutations des gènes BRCA1/BRCA2 sont présentes chez environ 5% des patient.e.s attaint.e.s de cancer du sein, et ce type de mutation est particulièrement courant chez les jeunes patient.e.s. Sa fille a opté pour une mastectomie préventive bilatérale afin de diminuer le risque de développer un cancer du sein à l'avenir.

Depuis des années, Eric soutient activement BIG against breast cancer défendant avec passion la recherche de BIG sur ce cancer, tout en véhiculant un message d'espoir, d'humour et de joie de vivre.

Eric nous confie: " La recherche contre le cancer du sein est essentielle pour permettre à toutes les personnes atteintes, femmes et même hommes, de s'en sortir au mieux, le plus rapidement possible et avec le moins de dégâts autour. Nous avons progressé de façon incroyable, et nous progressons encore. Je pense que le travail effectué par BIG, ce réseau d'échange d'informations à travers le monde, est quelque chose de fondamental."

Je pense que cette campagne qui met en avant la souffrance du sein et du cœur pour l'entourage, ainsi que pour les gens qui sont concernés, est quelque chose qui doit expliquer aux gens qu'il est important d'entourer les gens qui sont malades. Il faut les entourer, mais il ne faut pas sombrer dans la négativité. On peut rire, on doit forcer la vie.

Missing campaign group

Octobre Rose - La campagne « I miss you »

«I miss you» rappelle pour certains la souffrance du coeur suite à la perte d’un proche, l’incompréhension dans le regard de l’entourage, pour d’autres il s’agira de faire le deuil de sa vie d’avant, ou faire le deuil d’un sein, symbole important de la féminité et de la maternité.

« I miss you » est aussi un message d’espoir.À l’image d’une carte postale que l’on envoie à un ami dans l’attente de le revoir. C’est l’espoir de retrouver bientôt cette nouvelle version de soi, de renaître après les multiples traitements.

Vous pouvez faire la différence ; aidez-nous à sauver des vies.

Les dons égaux ou supérieurs à 40 € par an bénéficient
d'une réduction d'impôt de 45%.

Cela signifie que votre don de 40 € ne vous coûte que 22 €.