POSITIVE - BIG time for baby

Une étude démontre que les jeunes femmes atteintes d'un cancer du sein peuvent donner naissance en toute sécurité.

Mother with newborn

Je voudrais avoir un bébé. Puis-je interrompre l’hormonothérapie contre le cancer du sein sans augmenter le risque de récidive ?

C'est une question que de nombreuses jeunes femmes posent à leur médecin et à laquelle les chercheurs de BIG sont partiellement en mesure de répondre grâce à l'étude POSITIVE. POSITIVE – BIG Time for Baby study.

 

Partager cette page

Female chest, symbol illustrating women diagnosed with breast cancer
patients
0
Microscope, symbol illustrating research
groupes membres
0
Globe, symbol illustrating international collaboration
pays
0
Stethoscop, symbol illustrating breast cancer experts
hôpitaux
0

L'étude académique POSITIVE - qui implique 518 femmes âgées de 42 ans ou moins, et 116 hôpitaux de 11 groupes de recherche à travers 20 pays, a été lancée afin de comprendre si les femmes qui le désirent, peuvent interrompre l’hormonothérapie pour essayer d'avoir un bébé, sans augmenter le risque de récidive du cancer.

Les premiers résultats présentés lors du San Antonio Breast Cancer Symposium 2022 démontrent que les jeunes femmes atteintes d'un cancer du sein ayant interrompu leur traitement endocrinien pour essayer d'avoir un enfant ont pu le faire 3 ans après le recrutement et ce, sans augmenter le risque de rechute. Les taux de récidive du cancer du sein (8,9 %) étaient similaires à ceux des femmes n’ayant pas interrompu leur traitement (9,2 %), et la plupart ont pu concevoir et donner naissance à des bébés en bonne santé, avec un total de 365 bébés nés.

A propos 20 % des patients atteints d’un cancer du sein l’apprennent alors qu’ils sont en âge de procréer, et on estime que 100 000 femmes âgées de 42 ans ou moins, se voient diagnostiquer chaque année un cancer du sein hormono-sensible, dit à récepteurs d’œstrogènes positifs (RE+), ce qui signifie que les cellules cancéreuses sont alimentées par leurs propres hormones.

“Receiving the diagnosis of breast cancer is bad, but not living is worse. The POSITIVE study gave me the chance not to give up my desire to have a baby. Today, I have two wonderful healthy children, the joy of my life!”, Sabrina, participant in the POSITIVE study.

Cette étude évalue s'il est prudent pour les jeunes femmes qui ont eu un cancer du sein HR+ et qui souhaitent devenir mères d'interrompre l’hormonothérapie et d'avoir un bébé.

Les premiers résultats de POSITIVE sont très rassurants, mais un suivi à long terme est essentiel. Les chercheurs continueront à suivre les patientes pour évaluer le risque de récidive du cancer du sein au fil du temps, ainsi que pour s'assurer que les femmes termineront leur traitement après la pause prévue. 

Aidez-nous à sauver des vies et à faire avancer la recherche sur le cancer du sein