Entretien avec Dr. Gustavo Werutsky

Dr Gustavo Werutsky breast international group

Partager cette publication

Rencontrez le Dr Gustavo Werutsky, qui a rejoint le Comité Exécutif de BIG l'année dernière. Dans cet entretien, le Dr. Werutsky partage son parcours, ses connaissances professionnelles et la motivation qui le guide dans son engagement au sein de BIG. Nous explorons également son expérience, son expertise et ses aspirations pour influencer l'avenir de la recherche sur le cancer du sein au sein du réseau BIG.

—-

Dr Werutsky, pourriez-vous nous parler de votre parcours professionnel, de votre expérience, et nous dire ce qui vous a motivé à postuler et à servir au sein du Conseil d’Administration de BIG?

Je suis oncologue médical spécialisé dans le programme de traitement du cancer du sein à l'hôpital Moinhos de Vento. Je suis également investigateur principal dans le domaine du cancer du sein au de l'Hôpital São Lucas de l'Université PUCRS et Directeur Exécutif du Groupe de Coopération Latino-Américain en Oncologie (LACOG) à Porto Alegre, au Brésil.

Au cours des 14 dernières années, j'ai été impliqué de différentes manières avec BIG J'ai commencé en tant que boursier médical du programme TRANSBIG en 2009, pendant lequel j'ai passé 3 ans à effectuer un stage à l'EORTC. Après cela, je suis retourné au Brésil pour diriger le groupe LACOG, qui venait de rejoindre le réseau BIG. Malgré les défis de la réalisation d'études académiques en Amérique latine, j'ai réussi à mettre en place les activités opérationnelles nécessaires pour participer avec succès aux études de BIG.

Je crois que BIG, en tant que réseau académique international, est dans une position distincte pour être à l'avant-garde de la recherche mondiale sur le cancer du sein. Rejoindre le Comité Exécutif de BIG me donne l'opportunité de contribuer, à travers BIG, à une nouvelle ère et aux futurs essais cliniques, qui intégreront des méthodes décentralisées, des technologies de santé numériques et un accès et une diversité accrus aux essais cliniques.

Quelle expertise spécifique pensez-vous pouvoir apporter à la fois au conseil exécutif de BIG et à l'organisation dans son ensemble ?

Au quotidien, je suis impliqué dans les activités opérationnelles de notre groupe de recherche académique et je travaille à la mise en place de plusieurs essais intergroupes. Par conséquent, je pourrai contribuer à BIG dans ces aspects et à son fonctionnement. En tant qu'oncologue pratiquant au Brésil, je reconnais des similitudes en termes de charge du cancer du sein dans les pays en développement d'Amérique latine, d'Afrique et d'Asie, par exemple, le jeune âge et le taux élevé de maladies localement avancées au moment du diagnostic des patient.e.s. Ainsi, nous avons la possibilité de développer des études importantes pour améliorer le diagnostic et le pronostic de ces patient.e.s, notamment la découverte de biomarqueurs et les approches personnalisées, le développement de médicaments et les stratégies de désescalade qui peuvent avoir un impact significatif sur les coûts des soins de santé à long terme.

Pouvez-vous citer trois éléments que vous considérez essentiels pour assurer le succès continu de BIG au cours de la prochaine décennie ?

– Stimuler et rationaliser le processus de propositions de nouvelles études.

– Augmenter le portefeuille d'études du groupe, notamment en ce qui concerne les études dans le développement précoce de médicaments.

– Intégrer les dispositifs/technologies de santé numérique dans les nouveaux designs d'essais cliniques.

Quelles valeurs pensez-vous être essentielles pour assurer un avenir positif et réussi pour BIG ?

La valeur de BIG réside dans son réseau de groupes, son empreinte mondiale, son expertise scientifique et sa portée, grâce à des groupes régionaux, d'une population de patient.e.s atteint.e.s de cancer du sein diversifiée. Ainsi, BIG est une organisation unique dans la recherche sur le cancer du sein pour l'avenir.

Ainsi, BIG est une organisation unique dans la recherche sur le cancer du sein pour l'avenir.

Quels sont les plus grands défis actuellement rencontrés par tous les acteurs du domaine de la recherche sur le cancer du sein ? Comment pensez-vous que BIG peut jouer un rôle significatif dans ce contexte ?

Historically the main challenge for all academic research groups is funding to support activities and long term sustainability. La collecte de fonds seront cruciales.

Another important aspect is that with the progress made in personalised medicine in breast cancer treatment, BIG as a global network, has an advantage to perform large studies, biomarker-driven clinical trials and investigate genomic variations across the world.

Pensez-vous que la recherche sur le cancer du sein produira des résultats impactants sur la pratique clinique au cours de la prochaine décennie ? Si oui, lesquels ?

Certainement. Au cours de la dernière décennie, de grands progrès dans le cancer du sein ont été observés, tels que le diagnostic moléculaire, de nouveaux agents tels que les immunothérapies, les conjugués anticorps-médicament, etc. Parallèlement, de nouvelles technologies de développement de médicaments ont été mises en œuvre ainsi qu'une propagation des biotechnologies, et donc de nouveaux médicaments sont mis à disposition des patient.e.s plus rapidement.

Dans les années à venir, nous verrons une amélioration des taux de guérison pour les sous-types agressifs du cancer du sein à un stade précoce, et avec la découverte rapide de thérapies très efficaces progressant, le cancer du sein métastatique pourrait se transformer en une maladie chronique.

Plus à explorer

In memory of Bella Kaufman
Nouvelles

Professor Bella Kaufman

Renowned oncologist and researcher, Professor Bella Kaufman, died on 13 May 2021.